Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les origines de Noël et de ses coutumes

Célébration de l’anniversaire de Jésus : « Les premiers chrétiens ne célébraient pas la naissance de Jésus parce qu’ils considéraient la célébration des naissances comme une coutume païenne ».

Le 25 décembre : Rien ne prouve que ce soit la date de naissance de Jésus. L’Église a choisi cette date pour que Noël coïncide avec les fêtes païennes qui avaient lieu aux alentours du solstice d’hiver.

Échange de cadeaux, réveillon, ambiance festive : « Les Saturnales, fêtes romaines célébrées à la mi-décembre, ont fourni le modèle de nombre des réjouissances propres à Noël. C’est de ces fêtes que viennent, par exemple, les festins raffinés, l’échange de cadeaux et l’utilisation des bougies ». Lors des Saturnales, « on interrompait toute activité professionnelle ou commerciale ».

Illuminations de Noël : Un ouvrage explique que les Européens décoraient leurs maisons « avec des lumières et toutes sortes d’arbres à feuillage persistant » pour célébrer le solstice d’hiver et chasser les mauvais esprits.

Gui, houx : « Le gui était une plante sacrée chez les Gaulois. Ils lui attribuaient la guérison de certaines maladies et des pouvoirs de protection contre les sorts ». « Le houx, toujours vert, était vénéré ; on y voyait la promesse du retour du soleil ».

Arbre de Noël, sapin de Noël : « Le culte de l’arbre était courant chez les Européens païens, et il n’a pas disparu après leur conversion au christianisme. » Ce culte a survécu dans diverses coutumes, dont « celle [...] consistant, au cœur des vacances d’hiver, à placer un arbre décoré à l’entrée ou à l’intérieur de la maison ».

Tag(s) : #Noël, #Eglise Gallicane de Reims

Partager cet article

Repost 0